Vous souhaitez donner votre avis ou poser une question à propos de ce contenu ?

Notre espace commentaires est accessible à tous, sans restriction.

La guerre froide est un sujet particulièrement intéressant et très inspirant que l’on découvre généralement à travers les romans. Lorsqu’elle est adaptée au cinéma, elle permet à des histoires considérées comme anecdotiques d’avoir un véritable impact sur les spectateurs. Depuis un moment, de grandes maisons de production anglaises se sont intéressées au sujet. Récemment, le réalisateur Dominic Cook s’est engagé dans l’adaptation au cinéma d’un récit d’espionnage plus ou moins classique.

Le film ”Un espion ordinaire” dont le titre original est ”The courier” est le fruit d’un travail acharné. Il s’agit, en effet, d’un film palpitant qui nous embarque dans un récit hors du commun. Le personnage principal, un individu lambda, qui n’a rien de spécial est sublimé par le talent d’acteur de Benedict Cumberbatch. Découvrez dans cet article notre avis sur ce chef d’œuvre.

Le résumé d’un espion ordinaire

Nous sommes dans les années 60, le monde est plongé dans une guerre froide qui pourrait aboutir à une nouvelle guerre nucléaire. Greville Wynne est un homme d’affaires ordinaire sans histoire qui fait ses affaires entre Londres où vit sa famille, et l’URSS. Pendant ce temps, alors que l’Union soviétique prône le communisme à travers le monde, les États-Unis, quant à eux, propagent leur idéologie impérialiste. Cette rivalité entre les 2 grandes puissances mondiales devenant de plus en plus menaçante, oblige la CIA et la MI6 à travailler ensemble. Wynne se retrouve contre sa volonté au cœur d’une stratégie d’espionnage élaborée par les services secrets américains et anglais.

Greville Wynne joue le rôle de l’intermédiaire en contact avec un agent secret Russe qui souhaite collaborer avec les Américains et les Anglais. Incrédule et impuissant, l’homme d’affaires n’aura pas d’autres choix que d’obéir aux ordres. Très vite, ce qui au départ paraissait insignifiant devient rapidement une mission d’ordre international.

La fiche technique et le casting d’un espion ordinaire

Un espion ordinaire est un film historique et d’espionnage américano-britannique qui expose un aspect souvent enfoui de la guerre froide. Le film, sorti en 2020 (puis en 2021 suite au covid), a été réalisé et coproduit par Dominic Cook au nom des sociétés de production 42, Sunny March et FilmNation Entertainment. Distribué en France par la société SND, ce film a connu la participation de Tom O’Connor comme scénariste. La bande son du film, quant à elle, a été composée par Abel Korzeniowski.

Le film bénéficie d’un casting important composé de Benedict Cumberbatch dans le rôle du personnage principal Greville Wynne. C’est d’ailleurs son talent d’acteur et son charisme qui rend ce film totalement extraordinaire. Le film a également connu la participation de Merab Ninidze, un habitué des rôles secondaires du cinéma international, qui incarne le personnage de Penkovsky. On note également la présence de Rachel Brosnahan, Angus Wright, Jessie Buckley, etc.

Le scénario et la mise en scène dans un espion ordinaire

En termes d’écriture, l’objectif principal de Tom O’Connor est de jouer avec le contexte de la guerre froide. Ce sujet étant particulièrement évocateur. Le scénario de ce film arrive à mettre en perspective des personnages et des situations un peu ambiguës. Grâce à cet aspect de l’histoire, le scénario mélange drame et émotions. Le postulat est de décrire un personnage qui n’a rien à avoir avec le monde de l’espionnage, mais qui devient un excellent espion.

En ce qui concerne la mise en scène, un espion ordinaire est un film plutôt sobre. Le réalisateur a su éloigner son œuvre des artifices et du make-up en présentant une copie simple et captivante. Le film présente deux aspects distincts que le réalisateur a su concilier dans le même contexte. D’une part, il met en scène la vie intime du personnage principal, individu lambda qui vit comme tout le monde. D’autre part, il braque les projecteurs sur les conflits politiques et militaires qu’il intègre facilement à la vie du personnage principal.

Notre avis sur un espion ordinaire

En résumé, un espion ordinaire est un film que nous avons trouvé exceptionnel. Les films de ce genre ont généralement tendance à perdre le spectateur. Dans un espion ordinaire, ce n’est pas le cas. Au contraire, le film tente d’accrocher le spectateur avec un personnage charismatique.

Au bout du compte, au lieu d’être une histoire anecdotique comme c’est arfois le cas, ce film devient un récit épique. Clairement, un espion ordinaire est un film qui ne fait pas regretter les 111 minutes passées dans la salle de cinéma !

Vous souhaitez nous signaler une erreur au sein de cet article ?

Prenez le temps de nous le faire savoir en commentaires, pour que nous puissions rendre ce site le plus fiable possible.