Oussekine

5/5 – (1 vote)
Vous souhaitez donner votre avis ou poser une question à propos de ce contenu ?

Notre espace commentaires est accessible à tous, sans restriction.

Laisser un commentaire

Inspirée d’une histoire vraie, Oussekine est une série d’Antoine Chevrollier pour Disney+. Mêlant drame familial et reconstitution historique, ce feuilleton revient sur une affaire de violence policière qui conduit à la mort d’un jeune étudiant français en marge d’une manifestation. Les 4 épisodes de 45 minutes sont disponibles sur la plateforme de vidéo à la demande depuis le 11 mai 2022.

Le synopsis de la série Oussekine 

Dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986, Malik Oussekine est roué de coups par des policiers motards en service dans le quartier latin. L’étudiant de 22 ans a participé à une manifestation contre une tentative de réforme des universités connue sous le nom de loi Devaquet. L’incident a soulevé des vagues de contestation qui ont conduit à la démission du ministre instigateur du projet. Les marches silencieuses estudiantines ont aussi eu lieu partout en France. Les gardiens de la paix incriminés ont écopé de sanctions administratives et ont échappé à toute peine d’emprisonnement. Certains médias évoquent un examen de conscience dans leur critique.

La série débute avec une bavure des forces de l’ordre, mais dresse également une fresque riche en couleurs et pleine d’émotions sur les années 80 en France. Antoine Chevrollier raconte le combat des Oussekine pour que la justice soit rendue après la mort tragique de l’un des leurs. 35 ans après les faits, ce drame poignant met en lumière la peine de cœur d’Aïcha, Ben Amar, Mohamed, Sarah et Fatna suite à la perte du benjamin de la famille. La presse spécialisée parle de leçon d’Histoire contextualisée.

Plus qu’une reconstitution de l’affaire Oussekine

La série Oussekine revient sur un cas qui reste d’actualité. Le réalisateur porte à l’écran le sort d’une minorité parfois outragé. Au-delà d’une solennité captivante, le feuilleton marque les esprits avec de longues scènes fidèles aux faits. Incarné par Hiam Abass, le héros de cette mini-biographie est élevé à un rang d’icône pour toute une communauté. Les membres de la famille du jeune étudiant franco-algérien abattu en 1986 ont activement aidé l’équipe de tournage pour que la série soit la plus proche possible de leurs vécus.

Les images sont aussi simples et authentiques que le drame dont les Oussekine ont été témoins. À hauteur d’homme, la caméra capte les émotions lors du procès des policiers en patrouille mise en cause. Elle apporte également des éclairages sur les différentes zones d’ombres sur l’affaire désormais classée. D’ailleurs, des séquences filmées au moment des faits sont insérées à cette fiction pour lui donner davantage de puissance. Le réalisateur a été épaulé par Faïza Guène, actrice et scénariste à l’origine du film Sœur avec Isabelle Adjani et Maïwenn.

Notre avis sur la série Disney+ Oussekine

L’histoire d’Oussekine représente plus qu’un hommage à un étudiant victime d’une violence injustifiée. Cette tragédie française remet sur la table la cause des communautés minoritaires. Disney+ se surpasse en allant au-delà des sentiers battus et en se rapprochant davantage de la réalité. Antoine Chevrollier et ses 4 coscénaristes mettent l’accent sur l’émotivité, sans pour autant faire des concessions sur l’esthétique. Le premier assistant-réalisateur de la série Le Bureau des légendes a franchi un cap dans sa carrière. Bravo !

Image à la une par leprogres.fr

Vous souhaitez nous signaler une erreur au sein de cet article ?

Prenez le temps de nous le faire savoir en commentaires, pour que nous puissions rendre ce site le plus fiable possible.

Laisser un commentaire

Publié

dans

,

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *