Grève à Hollywood : accord salutaire pour les scénaristes

Les dirigeants de la Writers Guild of America (WGA), le puissant syndicat des scénaristes, ont approuvé mardi 26 septembre un accord salarial récent avec les studios, mettant ainsi fin à une grève qui a paralysé Hollywood pendant près de cinq mois.

Le retour au travail s’amorce après 5 mois de grève

L’accord, qui comprend des « gains significatifs » en termes de rémunération et des garanties concernant l’usage de l’intelligence artificielle, doit encore être ratifié par les 11 500 scénaristes représentés par la WGA aux États-Unis.

Cependant, la plupart des experts de l’industrie estiment que cette ratification devrait être une formalité. Le vote final est prévu entre le 2 et le 9 octobre.

L’industrie peut à nouveau respirer

En attendant la ratification, les scénaristes de Hollywood peuvent reprendre le travail dès mercredi.

Cette reprise est cruciale pour de nombreux projets de séries et de films américains qui étaient bloqués aux premiers stades d’écriture.

Les talk-shows de fin de soirée, dépendants de scripts, devraient également revenir à l’antenne dans les prochaines semaines.

L’IA encadrée, nouveaux bonus : un accord qui transforme le paysage

L’accord négocié avec l’AMPTP marque une nette amélioration des conditions de travail pour les scénaristes.

Il encadre notamment l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le processus d’écriture, interdisant aux IA d’écrire ou réécrire du contenu littéraire basé sur les œuvres des auteurs de la WGA.

De plus, un bonus « lié au succès » sera instauré pour les séries et films produits pour les services de streaming, incitant ainsi à une rémunération proportionnelle à l’audience.

Les défis persistants de l’industrie

Cependant, la normalisation complète d’Hollywood est encore en suspens, car les acteurs, représentés par la Screen Actors Guild‐American Federation of Television and Radio Artists (SAG-AFTRA), sont toujours en grève depuis mi-juillet.

La résolution de ce conflit, aux revendications parfois plus étendues que celles des scénaristes, pourrait prendre encore des semaines.

Les négociations à venir seront décisives, car elles impacteront les contrats de l’ensemble de l’industrie du divertissement.

Conclusion : un retour à la créativité, mais le chemin est encore long

En résumé, la fin de la grève des scénaristes est une avancée positive pour l’industrie cinématographique, mais le travail à accomplir pour un retour complet à la normale demeure significatif.

Les retards accumulés par de nombreuses productions devront être rattrapés, et la résolution des problèmes persistants avec les acteurs est cruciale pour restaurer pleinement le dynamisme d’Hollywood. Restons donc attentifs aux évolutions à venir.

Sources : The Dallas Morning News, franceinfo, Le Monde et Les Numériques.


Date de publication :

Catégorie :

Auteur / Autrice :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *